Covid-19

Les Agences de l’eau en appellent au Gouvernement

Le constat des sept présidents des comités de bassin* est unanime : la crise sanitaire aura de lourdes conséquences sur le plan des charges des entreprises dont les activités sont en partie dépendantes de l’intervention des Agences de l’eau –Travaux publics, secteurs de la distribution et de l’assainissement.

Ils proposent donc de réactiver en urgence les politiques de l’eau, pour ne pas aggraver la situation économique et les répercussions néfastes en matière d’eau et de biodiversité.

Selon eux, les Agences de l’eau sont en mesure, sans faire appel à de nouveaux moyens, de lancer immédiatement un plan de soutien répondant aux objectifs de la politique de l’eau. Le Premier ministre a été saisi pour autoriser le déblocage de ces moyens, de l’ordre de 500 millions d’euros, sans hausse de la fiscalité.

En fonction de l’évolution de la situation, une seconde étape – dont le financement pourrait être assuré – serait proposée en septembre. Les Agences de l’eau ont attiré l’attention du Gouvernement « sur les conséquences du retard de la mise en place de ces plans et sur les difficultés budgétaires que certaines collectivités et usagers rencontreront. L’assouplissement de certaines règles administratives a été engagé, mais sans la majoration de certaines interventions, des projets seront immanquablement différés », indiquent dans un communiqué de presse commun les présidents.

*Loire-Bretagne, Artois-Picardie, Rhin-Meuse, Adour-Garonne, Rhône-Méditerranée, Seine-Normandie et Corse.