Immobilier public

Compiègne : le prix de l’ancienne maison d’arrêt grimpe à plus de 1,5 million d’euros

À l’abandon depuis 2016, l’ancienne maison d’arrêt de Compiègne a été mise aux enchères. Propriété de l’État, le bien a suscité l’intérêt de plusieurs investisseurs. 62 enchères ont été passées et le prix s’est envolé.

Située en centre-ville de la cité impériale, l’ancienne prison jouit d’un emplacement stratégique. Ensemble immobilier comprenant 4 250 m² bâtis, élevé en R+1 sur une parcelle d’une surface de 4 130 m², l’édifice bâti en 1867 a attiré l’attention de plusieurs investisseurs. Organisée par Agorastore, site spécialisé dans les ventes aux enchères des biens des collectivités et des entreprises françaises en lien avec le service public, la vente aux enchères de la bâtisse détenue par l’État s’est tenue du 21 au 23 septembre. Celle-ci a réuni 62 investisseurs qui ont tous visité le site afin de pouvoir participer à la vente. Un engouement qui a permis de tripler le prix de l’édifice. Ce dernier est passé de 527 000 euros à plus de 1,5 million d’euros.

Des conditions à respecter

L’acheteur est obligé de maintenir les murs de l’enceinte ainsi que le portail. De plus, il est interdit de transformer les locaux en des constructions et établissements ne répondant pas à la vocation de la zone, et qui seraient incompatibles avec la sécurité, commodité ou caractère du voisinage. Les activités nuisant au caractère résidentiel du secteur, les activités dans les étages et les activités de plus de 150 m² de surface de plancher par unité foncière sont également interdites.