Projet urbain

À Creil, des Terrains Familiaux Locatifs pour les gens du voyage

C'est un projet de grande envergure et ambitieux. Les Terrains Familiaux Locatifs sont situés au Hameau du Plessis-Pommeraye à Creil et destinés à accueillir les 61 membres des familles qui occupaient, à Creil, le quai d’aval au niveau de la friche industrielle Vielle Montagne. Plus que législatif, c'est un véritable projet d'insertion qui a été monté.

Inauguration en présence des acteurs politiques locaux.
Inauguration en présence des acteurs politiques locaux.

Ces Terrains Familiaux Locatifs ont été inaugurés le 21 septembre par Jean-Claude Villemain, président de l'Agglomération Creil Sud Oise et maire de Creil, en présence de Jean-Charles Géray, sous-Préfet de l’Oise et d’élus de l'aggomération et du Conseil départemental de l’Oise. Preuve que ce projet urbain et social est important d'un point de vue politique. Ils s'étendent sur un emplacement de 5000 m² et comportent 15 terrains d’environ 260 m² correspondant à 30 places de caravanes. Quatre terrains sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Chaque terrain est équipé d’un bungalow de 38 m², clôturé, gravillonné et raccordé aux réseaux. Du côté des locataires, ils doivent signer un bail de trois ans et s’acquitter d’un loyer mensuel ainsi que des charges assorti d’un dépôt de garantie. La gestion de l’occupation des emplacements et de l’entretien de l’aire a été confiée à la société DM Services, déjà en charge de la gestion de l’aire d’accueil intercommunale de la Pierre-Blanche, ouverte depuis près d’un an.

L'agglomération a mis en place un tel projet car le schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage prévoit une participation des territoires à la réponse aux besoins en habitat des gens du voyage : aires de grands passages, aires permanentes d’accueil, terrains familiaux locatifs pour les familles plus sédentaires. Celui adopté le 4 avril 2019 par la préfecture de l’Oise et le Conseil Départemental de l’Oise pour la période 2019-2025 donne à l’ACSO l’objectif de réaliser sur son territoire 55 places de caravanes en Terrains Familiaux Locatifs. La Ville de Saint Maximin pourvoit à ce besoin, depuis plusieurs années, pour 22 places de caravanes. La ville de Creil et l’ACSO viennent d’apporter une contribution significative à cet objectif, l’une en mettant à disposition les terrains, l’autre en réalisant les travaux et en prenant en charge la gestion de l’aire d’accueil de la Pierre Blanche (30 caravanes) et des terrains familiaux locatifs du Plessis-Pommeraye (30 caravanes) livrés en août 2021, remplissant ainsi la quasi-totalité des objectifs fixés dans le cadre du schéma départemental.

Par ailleurs, la loi n°2000-614 du 5 juillet 2000 relative à l'accueil et à l'habitat des Gens du Voyage précise la procédure d'élaboration et de révision, tous les 6 ans, des schémas départementaux pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage. Les schémas sont élaborés conjointement par le Préfet et le Président du Conseil Départemental. Ils prescrivent les besoins d'aménagement d'aires d'accueil permanentes, de terrains de grands passages, et ceux découlant de la sédentarisation des familles.

L'insertion, l'objectif de l'ASCO

Si le côté législatif régit ce projet, l'ASCO a souhaité aller plus loin dans cette démarche. L'éducation pour les enfants ainsi que l'insertion professionnelle seront favorisés. Notamment, « la création d’un service de transport scolaire, gratuit, par l’ACSO et la ville de Creil, afin de permettre aux enfants de poursuivre leur scolarité notamment dans leur école (Danielle Mitterrand à Creil). - Actions en faveur de l’insertion socioprofessionnelle (information sur les dispositifs d’insertion sur le territoire, clause d’insertion dans le chantier des terrains familiaux, création d’un emploi dans le cadre du transport scolaire…) », précise l'agglomération. Pour ce faire, l'ACSO a été accompagnée pour cela par deux prestataires, une Maitrise d'Oeuvre Urbaine et Sociale (MOUS) : Cadres en mission, et par un partenaire local, l'Association Départementale d'Accueil et de Réinsertion Sociale (ADARS).

Ce projet est co-construit avec les gens du voyage.

« Des actions seront poursuivies dans les prochains mois, autour du logement, de l’appropriation du lieu de vie, de l’environnement, de l’insertion professionnelle, etc. Avec ces actions tant sur le plan social et socio-éducatif que dans le domaine de l’insertion professionnelle, l’Agglomération Creil Sud Oise souhaite favoriser l’intégration sur son territoire des gens du voyage », prévoit encore l'ASCO.