Centre d'affaires

EGB, espaces modulables et flexibilité de l’offre

En 1996, le centre d’affaires EGB voyait le jour au Plessis-Belleville, dans le sud de l’Oise. Sur 15 000 m², il propose de nombreux espaces modulables aux entreprises : bureaux, salles de réunion, auditorium… L’offre d’accueil, modulable elle aussi, n’a cessé de s’étoffer en 20 ans, pour répondre au mieux aux attentes de ses occupants.

Le centre d'affaires EGB, 15 000 m² de bureaux modulables.

La location de bureaux et de salles de réunion constituent les deux principales activités du centre d’affaires, qui a vu le jour sous l’impulsion d’entreprises locales, de la municipalité et du conseil départemental de l’époque. « L’idée, c’était de garder une activité économique dans le canton du Plessis-Belleville et éviter la démolition du bâtiment », se souvient Olivier Jacqueau, le directeur d’EGB. Avec l’évolution des techniques – vidéo et visioconférence notamment -, les activités historiques du centre sont aujourd’hui plus porteuses, « encore plus avec l’essor du télétravail qui permet pour les entreprises une plus grande mobilité des collaborateurs ». Le centre d’affaires compte parmi ses locataires de nombreux salariés dans ce cas de figure, qui occupent les locaux pour une grande majorité de façon permanente, avec des locations d’au moins un an, voire pour certains une ou deux décennies. « Nous avons assez peu de télétravail éphémère ou d’utilisateurs ponctuels de nos bureaux », confirme Olivier Jacqueau. EGB dispose tout de même depuis 2012 d’un télécentre au sein duquel salariés du privé et public peuvent venir certains jours de la semaine.

Le centre d’affaires produit grâce à ses sept ruches 150 kilos de miel par an.

Panel de solutions

Si EGB fait le plein et séduit les entreprises (de toute taille et de tous secteurs), c’est en partie en raison de sa proximité avec la capitale : « Nous sommes les seuls dans notre secteur à proposer ce type de prestations, c’est une force mais nous devons veiller en permanence à créer l’attractivité. Notre flexibilité est également un atout majeur, avec des bureaux allant de 25 à 1 200 m², et la possibilité pour les entreprises de disposer de surfaces plus ou moins grandes selon leurs besoins, si elles embauchent par exemple, ou de transformer les espaces en open spaces ou à l’inverse en les cloisonnant, complète le directeur. Notre troisième avantage à mon sens, c’est la possibilité de trouver sur un seul et même site un panel de solutions d’accueil : des bureaux donc, de nombreuses salles de réunions, un amphithéâtre de 300 places avec cabines de traduction, une salle à manger privée, un restaurant d’entreprises, une salle de sport, ces derniers étant accessibles au grand public… »

Notre credo c’est de rester au plus près des attentes et demandes des entreprises que nous accueillons

C’est une autre des particularités du centre d’affaires : accueillir tout type de public et d’entreprises : certains espaces sont loués pour des événements extérieurs : concerts, Assemblées générales de copropriété, conférences, etc. et le centre d’affaires abrite plusieurs activités paramédicales (orthophonistes, naturopathes…), des experts-comptables, des filiales de gros groupes étrangers comme des PME locales. Le centre d’affaires héberge également une pépinière d’entreprises – Espace Valois Entreprendre, 14 bureaux -, co-gérée avec la communauté de communes du Pays de Valois, avec la possibilité pour ces jeunes pousses d’intégrer EGB par la suite.

« Le bâtiment est entièrement câblé, évidemment doté d’un parking gardienné H24, précise Olivier Jacqueau. Notre credo c’est de rester au plus près des attentes et demandes des entreprises que nous accueillons. » Et de s’inscrire dans une démarche éco-responsable : le centre d’affaires, qui s’est lancé dans la fabrication de miel, dispose de sept ruches et produit 150 kilos par an (seule l’extraction est réalisée par un apiculteur de l’Oise), « il est très apprécié de nos clients et de la population locale qui vient également nous en acheter, et part assez rapidement », sourit le directeur.