Théâtre

Autour de Beauvais, le Théâtre en l'Air fait vivre la culture à la campagne

Après un an de rupture des liens sociaux et de disette culturelle, le Théâtre en l'Air a organisé sa tournée d'été dans le Beauvaisis. Une tournée à vélo et écolo, soutenue par les collectivités locales.

Le Théâtre en l'Air défend une démarche artistique ambitieuse : rendre le théâtre accessible à tous en invitant le public à une relation intime avec ce qui lui est proposé. (© Théâtre en l'air / L. Antoine)
Le Théâtre en l'Air défend une démarche artistique ambitieuse : rendre le théâtre accessible à tous en invitant le public à une relation intime avec ce qui lui est proposé. (© Théâtre en l'air / L. Antoine)

Créé en 1997, le Théâtre en l'Air a, durant tout l'été, arpenté le Beauvaisis avec sa tournée écolo à vélo. Une tournée à la maison de 28 dates, qui s'est achevée le 2 octobre en apothéose, avec la célébration des 24 ans du théâtre installé à Abbeville-St-Lucien. Un moment rare aussi car la troupe est plus habituée à s'expatrier durant la période estivale. « Cela fait huit ans que le théâtre fait ses tournées à vélo. Mais c'était la première fois que c'était vraiment sur le territoire », explique Louise Antoine, en service civique depuis mars au Théâtre en l'Air.

Renforcer le lien au territoire

Un moyen aussi d'échanger de manière privilégiée avec les habitants du territoire, après un an et demi d'une crise sanitaire qui nous a tous privés de culture et de lien social. « Pour beaucoup de village, c'était le premier événement depuis le covid, note Louise Antoine. Les retours ont été très positifs. » Surtout que la troupe aime se produire dans des endroits qui n'ont habituellement pas accès au théâtre ou à la culture en général. Déjà active toute l'année, en proposant notamment des ateliers et des stages pour amateurs, elle compte sur cette tournée « à la maison » pour renforcer ce lien fort qu'il entretient avec son territoire.

Les spectacles ont été prolongés par des échanges et débats avec le public souvent constructifs. (© Théâtre en l'air / L. Antoine)

Elle a d'ailleurs reçu en ce sens le soutien des collectivités locales : les Communautés de communes du Pays de Bray, de l'Oise picarde et de la Picardie verte, l'agglomération du Beauvaisis, ainsi que le Département de l'Oise. Mieux, cette orientation de la tournée sur le département lui a permis de bénéficier d'aides du fonds européen Leader, d'aide au développement des territoires ruraux, à travers le Groupe d'Action Locale du Grand Beauvaisis.

Une démarche citoyenne

Surtout cette année, la compagnie a choisi d'interpeller le public sur l'écologie. Le fait de se déplacer, avec les roulottes à la force du mollet (1 000 km par an environ), allait déjà dans ce sens. « de plus en plus de spectateurs interpellaient les artistes sur cette question de l'écologie, mettant en avant l'impact que pourrait avoir une tournée à vélo, note Louise Antoine. Cécile Demonchy, la fondatrice du théâtre et la coordinatrice artistique a donc choisi ce thème pour 2021. »

C'est d'ailleurs, à travers son personnage de Marguerite, que la bonne parole est prêchée. Un discours clownesque qui a eu le mérite de faire rire avant d'engager des débats, souvent riches et apaisés avec le public. En marge du spectacle, les roulottes étaient transformées en supports pédagogiques, et un large espace était ouvert à des associations locales ou à des producteurs artisanaux également du cru.