Canal Seine-Nord Europe : les premiers travaux entre Compiègne et Passel débuteront en septembre

La Société du Canal Seine-Nord Europe a notifié le marché concernant les premiers travaux principaux du secteur 1 situé, entre Compiègne et Passel. Celui-ci a été attribué au Groupement Nord Confluences, composé de neuf entreprises de taille intermédiaire ou PME dont deux sont situées dans les Hauts-de-France. Des réunions d'informations sont organisées pour les habitants, notamment dans l'Oise. Ces travaux commenceront dès septembre 2022... pour un chantier colossal. 

(c)F. Lefort
(c)F. Lefort

Ce chantier de grande envergure continue son chemin. Les premiers grands travaux du secteur 1 s’exécuteront sur une durée prévisionnelle de 26 mois pour un montant total de près de 60 millions d’euros HT.

Différents travaux sont ainsi prévus :

. Une nouvelle route à Pimprez avec un franchissement du Canal créant une liaison entre la RD 40 et la RD 932, bouclant ainsi le contournement de Ribécourt.

. Trois nouveaux ponts sur la RD 66 entre Montmacq et Cambronne-lès-Ribécourt enjambant successivement l’Oise rescindée, le Canal Seine-Nord Europe et le canal latéral à l’Oise. Les deux ponts existants sur le canal latéral à l’Oise et l’Oise naturelle seront déconstruits.

Le déplacement de la rivière Oise : pour libérer la place nécessaire au Canal Seine-Nord Europe entre Thourotte et Montmacq, le cours de l’Oise doit être déplacé vers l’est. Les travaux de création du nouveau lit de la rivière dureront 24 mois :
. Un tronçon de 650 m en aval, au sud-ouest de Montmacq.
. Un tronçon de 2,9 km entre le pont de la voie communale Thourotte – Montmacq et celui de la RD 66 au nord de Montmacq.


Deux ouvrages hydrauliques :

. Un déversoir entre le nouveau lit de l’Oise et le futur Canal pour contribuer à la lutte contre
les inondations.
. Un siphon enterré pour faire passer le ru du Moulinet.

Des projets environnementaux

En parallèle de ces travaux, les aménagements environnementaux reprendront à partir de mi-septembre 2022 sur plusieurs sites dans la vallée de l’Oise et de la Verse (Chiry-Ourscamp, Pimprez, Morlincourt, Appilly, Beaurains-lès-Noyon) avec notamment la création de zones humides. Ces aménagements, qui s’étendent sur 165 hectares, ont été engagés l’hiver dernier et entrent dans le cadre du programme de près de 400 hectares de mesures compensatoires environnementales prévues conformément à l’autorisation environnementale du secteur 1 délivrée le 8 avril 2021 par l’État.

Pour accompagner ces travaux, la Société du Canal Seine-Nord Europe rencontre les riverains et usagers du territoire régulièrement, et a mis en place un dispositif d’information et d’écoute. Ainsi, les équipes de la SCSNE organisent une série de quatre réunions dédiées aux habitants des
communes concernées par ces travaux :
- Pimprez, le jeudi 23 juin à partir de 18h30 (déjà passée).
- Montmacq, le mardi 28 juin à partir de 18h30.
- Ribécourt-Dreslincourt, le jeudi 30 juin à partir de 18h.
- Cambronne-lès-Ribécourt, le jeudi 7 juillet à partir de 18h30.

Une lettre d’informations dédiée aux habitants du Compiégnois et du Noyonnais est également diffusée régulièrement dans les boîtes aux lettres des riverains, afin de les tenir informés des avancées du chantier près de chez eux. Un numéro dédié à ces travaux sera distribué début juillet.